Ewilharème

Voici le seul forum sur lequel nous pouvons réunir trois des histoires les plus passionantes de ce monde.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un endroit lugubre [ Ewilan ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maître de Jeu

avatar

Nombre de messages : 157
Age : 27
Monde : Tous les mondes
Date d'inscription : 16/12/2007

MessageSujet: Un endroit lugubre [ Ewilan ]   Sam 5 Juil - 12:46

Brume, un décor noir, une rue parsemées de personnes avec des robes noires, pas l'air acceuillant du tout. C'était l'après midi et pourtant, aucun rayons de soleil transpercaient cette rue, comme si cet endroit était coupé du monde. Chaque personne avait un comportemment étrange. Elles portaient des baguettes, des livres magiques, certains une cage avec un hiboux à l'intérieur....
A l'intérieur des magasins, on pouvait voir des balais, des choses qui bougaient, on ne savait pas comment. Ce monde, pas acceuillant du tout, était totalement différent de Gwendalavir.

Une espèce de brume apparut. Tout le monde se retourna vers cet événement. Cette brume devenait de plus en plus homogène. Puis, petit à petit, une silhouette prit forme avec deux points violets. Soudain, Ewilan apparut, debout, un peu déboussolée par le voyage.

Les personnes en robes noirs, formèrent un cercle autour de cette étrange inconnue. Les sorciers regardèrent la personne d'un air méchant. Ils se rapprochèrent de plus en plus de la jeune femme. L'un d'eux sortit sa baguette magique. Seulement, Ewilan ne savait rien de ce monde. Ce qui était sur, c'est qu'elle avait atterit au mauvais endroit. L'allée des Embrumes n'était pas un endroit sympathique, c'était le coin ennemi du monde de la sorcellerie.

Comment allait elle réagir ? Ses pouvoirs n'étant pas les mêmes que ce monde, il était difficile de comparer. Néanmoins, si un sorcier lançait le sort " Avada Kedavra ", Ewilan serait morte sur le champ. Elle devait donc être très prudente à ses moindres faits et gestes.



HJ// Voilà un petit scénario pour toi. Evidemment, il n'est pas génial pour toi lol. J'interviendrai si il y a besoin. N'oublie pas que le MDJ est là juste pour avançer, et que tu peux le contrôler. //HJ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un endroit lugubre [ Ewilan ]   Lun 7 Juil - 10:50

//HJ: Oh, je connais cette allée mal famée où Harry a atterri vers douze
ans, malencontreusement... Ne t'inquiète pas, ça me convient
parfaitement! Niveau puissance, elle est certes diminuée, mais elle
reste assez puissante...//

La jeune dessinatrice de Gwendalavir se demandait pourquoi ces personnes la regardaient de cette manière... Que se passait-il? Et que signifiait ce geste, qui consistait à tendre un bâton de vingt à trente centimètres en sa direction? Elle n'aimait pas du tout ce qui se passait... Ewilan, dotée d'un fort caractère, ne se sentit pas le moins du monde en état de faiblesse devant ces individus qui lui jetaient des regards sournois et malveillants, comme si elle allait rougir de la tête aux pieds et se mettre à pleurer! Elle ne voyait aucune issue, ils lui bloquaient le passage de toute part. Pourquoi l'encerclaient-elle?! Elle n'avait rien fait... Scrutant les environs autour d'elle, elle se rendit tout de même compte, malgré son manque total de connaissances sur l'endroit où elle avait atterri, qu'elle ne se trouvait pas en un lieu très fréquentable. En effet, rien que la vue de personnes enveloppées dans des capes noires, avec la plupart des dents en moins, les dernières toutes jaûnies, lui donnait déjà un aperçu du genre d'endroit où elle était. C'était, à l'évidence, un quartier mal famé et elle ferait mieux de déguerpir en vitesse. Comprenant que ces personnes à l'air hostile ne la laisseraient pas passer, elle s'engouffra dans l'Imagination...

Et elle fut complètement prise de court par ce qui lui arriva lorsqu'elle y fut. Elle venait de s'apercevoir que lorsqu'elle tentait d'accéder aux plus hautes Spires, c'était comme si elle n'avait pas assez de forces pour le faire. Presque comme si elle n'était qu'une débutante! Elle n'avait pas le temps de rester sur sa surprise: ces gens allaient lui sauter dessus d'une minute à l'autre. Elle décida alors de dessiner quelque chose de très simple, mais très efficace, pour se tirer de cette situation. Elle dut cependant faire preuve de plus de concentration que d'habitude, ce qui heureusement ne lui enleva pas le peu de temps dont elle disposait pour se tirer de ce mauvais pas. Un seau d'eau rempli à ras-le-bord se matérialisa juste au-dessus de la tête de la haute silhouette menaçante qui se dressait en face de l'adolescente. Le sceau se vida sur elle, la prenant par surprise et la faisant ainsi tomber à la renverse. Ewilan saisit l'occasion, s'élança en avant en bousculant l'homme sentant fort l'alcool qu'elle avait surpris et achevant ainsi de le faire perdre l'équilibre et ainsi de le faire s'étaler de tout son long sur le sol en pierre...

L'alavirienne se mit alors à courir à toutes jambes en avant, bousculant toutes les personnes sur son passage, et lançant de vagues:

« Pardon...Désolée...Excusez-moi... »

Mais cela ne suffisait pas à faire taire les malédictions lancées à son passage. Ce qui ne l'arrêtait pas dans sa course effreinée. La jeune fille était déboussolée: rien de ce qu'elle voyait ne lui était connu... Elle courait tout simplement, comme si elle avait le feu à ses trousses... C'était presque ça: des éclairs verts et rouges filaient par derrière elle et la rataient de peu pour passer juste à coté d'elle et la frôler...

Bientôt et rapidement, elle parvint à arriver devant une boutique dont l'enseigne affichait
"Barjow &...". Elle ne prit pas le temps de lire le reste, trop agitée et pressée pour le faire, poussa la porte d'entrée et entra avant de la refermer derrière elle et d'entrer dans la boutique. Elle regarda par la vitre et poussa un grand soupir de soulagement en constatant qu'on avait perdu sa trace et qu'elle avait finalement à semer et distancer ses agresseurs. Elle ne prit pas le temps de regarder autour d'elle, beaucoup trop secouée par ce qui lui était arrivé et emportée dans le flot de ses pensées. Pourquoi les gens étaient-ils si méchants par ici? Qu'étaient-ce ces éclairs d'énergie verts et rouge qui l'avaient manquée? Que lui serait-il arrivé si l'un de ces rayons l'avait touchée de plein fouet? Aurait-elle été éléctrocutée et serait-t-elle tombée morte sur le coup? Elle n'avait même pas d'hypothèses à faire sur la nature des évènements qui lui étaient arrivés... Pourquoi lui voulait-on du mal? D'accord, ce n'était pas vraiment nouveau, elle avait été à maintes reprises poursuivies par diverses personnes et surtout créatures telles que des Ts'liche, des Mentaï, des Raïs, des personnes mal intentionnées à son égard, et dernièrement: un Tarkhot doté d'un pouvoir incroyable, qui fort heureusement s'en était allé autre part, car même si à ce moment là Ewilan était tout à fait dans la plénitude de son pouvoir, elle avait douté fortement de l'issue du combat qu'elle avait mené. Elle se demandait bien si elle ne se trouvait pas actuellement dans le monde de ces créatures démoniaques, car quelques heures seulement s'étaient écoulées depuis son combat contre le monstre. Cela ne l'étonnerait guère, avec tout ce qui lui était arrivé ces dernières années...
Revenir en haut Aller en bas
Maître de Jeu

avatar

Nombre de messages : 157
Age : 27
Monde : Tous les mondes
Date d'inscription : 16/12/2007

MessageSujet: Re: Un endroit lugubre [ Ewilan ]   Lun 7 Juil - 16:05

Un couple, vêtu de noir, des nez gros et pointus, étaient présents dans le magasin avec leur petite fille. Celui qui tenait la boutique était un homme, d'un visage non propre, qui était habillé avec des vetements des années soixante. Ce dernier fit un sourire et le couple partit avec une boîte. A l'intérieur était cachée une baguette magique. Le magasinier partit ensuite derrière la boutique.

Le magasin était composé d'objets magiques, plus partciulièrement de la magie noire ou sorcellerie. On pouvait voir à gauche de la boutique, plein de tiroirs, allant très haut, stockant des types bien définies de baguette. A droite, il y avait des armoires qui bougeaient, tous types d'objets qui pouvaient être utiles pour blesser, maltraiter ou tuer quelqu'un.

Soudain, la cloche sonna à la porte. un grand homme, vêtu encore de noir, des cheveux blonds, avec une canne, entra dans le magasin. Il regarda Ewilan avec un regard tueur, se demandant si elle était déguisée pour le carnaval ou si elle était folle. Il marcha d'un pas serein au comptoir et sonna la petite cloche.

Après quelques secondes, le magasinier arriva et fut très surpris. Sa tête devint inquiète, tremblant un peu en voyant la prestance de la silhouette blonde. Il avança au comptoir et dit alors calmement mais faiblement :

- Lucius Malefoy, je n'ai pas encore reçu votre commande, j'en suis navré.

L'homme blond frappa le comptoir à l'aide de sa canne. Les quelques objets tombèrent sur le sol, se fracassant par la suite. Le magasinier haussa les épaules. Lucius sortit sa baguette magique et lança un sort. Aussitôt, les centaines de tiroirs qui protégaient les baguettes volèrent et tombèrent comme des mouches. Puis tous les objets de la boutique valsèrent. Une tempête d'objets dansèrent partout. Puis, plus rien. Il rangea sa baguette et dit alors faiblement au pauvre homme :

- De la part de vous savez qui. Si vous ne l'avez pas dans une semaine, vous êtes un homme mort. Celui dont on ne doit pas prononcer le nom s'en chargera personnellement.

Il fit son regard tueur, se retourna et avança jusqu'au seuil de la porte. Il détourna le regard vers Ewilan. Il fut étonné de ses habits. Il pensait qu'elle ne devait rien faire içi. Il dit alors :

- Vous feriez mieux de partir vite d'içi !!

Il fit un sourire sadique, ouvra la porte et partit. Le magasiner tremblait de tous ses membres et rangea les objets à leurs plaçe. S'il n'avait pas reçu la commande, Volde... le tuera avec son sort. Il fallait à tout pric qu'il bouge ou sinon il finirait mort. Il dit alors à la femme, mécontent :

- Partez !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un endroit lugubre [ Ewilan ]   Lun 7 Juil - 17:53

L'ex-Camille Duciel fut interrompue dans le cours de ses pensées lorsque la cloche tinta. Elle fit un pas sur le coté pour laisser passer l'homme qui venait d'entrer. Elle l'observa, intriguée. Il avait de longs cheveux blonds, une canne avec une poignée en forme de serpent, et une cape avec dessous une robe noire. Elle se demanda ce que signifiait cet accoutrement. Puis la voix d'un homme retentit devant. Ewilan tourna la tête en direction du son de voix qu'elle avait entendu. C'était un homme très vieux, et surtout très laid qui parlait probablement à celui qui venait d'arriver. Il était habillé de manière semblable à celle du client. Elle songea qu'elle avait vraiment atterri dans un monde très étrange. Elle se dit qu'elle aurait peut être dû retourner en Gwendalavir aussitôt après être arrivée par erreur dans la salle de téléportation inter-mondes. Ici, elle ne connaissait rien, elle n'était qu'une pauvre adolescente égarée dans un monde totalement inconnu. Où pouvait-elle bien se trouver?! Mais pour l'instant, son attention était complètement tournée vers la conversation qu'avaient les deux hommes. Le vendeur avait vraiment l'air terrifié par le client. Elle se demanda si elle ne devait peut être pas l'aider. Elle sursauta lorsque le dénommé Lucius Malefoy martela le comptoir de coups. Il avait vraiment l'air furieux, même si son visage était complètement impassible. Elle observa avec appréhension l'homme âgé d'environ quarante ans sortir un bâton de sa cape. Qu'allait-il faire? Crever les yeux du vendeur? Lui trouer la gorge? L'embrocher sur place? Ou peut être lui lancer l'un de ces étranges rayons d'énergie, comme elle l'avait vu faire par ses agresseurs qui avaient pointé leurs baguettes de bois sur la jeune fille. Cette dernière regarda l'homme blond pointer et agiter sa baguette dans les airs et tout à coup, les objets se trouvant entreposés derrière les vitrines, sur les étagères et sur divers autres supports s'élevèrent dans les airs avant de s'écraser violemment au sol. Au son de ce fracas assourdissant, la dessinatrice d'Avalon se plia en deux en mettant les mains sur ses oreilles, terrifiée. Ainsi donc, avec leurs baguettes de bois, ces personnes pouvaient produire différents effets et variés? Elle se redressa, retira les mains qu'elle avait apposées sur son oreille et haussa les sourcils, un peu effrayée. Comment allait-elle survivre dans ce monde, avec ses pouvoirs qui avaient fortement diminué? Comment allait-elle rentrer chez elle?! Mystère et boule de gomme... Elle prit sur elle et se dit qu'elle y arriverait. Elle était une Gil'Sayan! Et une fille digne de ce nom n'allait pas se laisser impressionner par des tours de passe-passe qui n'employaient pas l'Imagination alors qu'elle était elle-même dotés de pouvoirs lui permettant de faire apparaître des choses du néant. Elle écouta chacune des paroles de Malefoy et se demanda qui était celui dont on ne devait pas prononcer le nom. C'était assurément une personne monstrueuse car le vendeur tremblait de tous ses membres. Ewilan réfléchit encore et songea que cette personne devait sans doute avoir la capacité de faire voler les objets, de les briser, et de lancer des éclairs avec un bâton de bois. Et il était probablement capable d'autres choses... Ce n'étaient pas ses affaires. D'accord, elle ressentait une grande envie d'en apprendre plus pour décider quoi que ce soit à faire sur ce "Vous-savez-qui", mais elle voulait aussi rentrer chez elle! Elle ne voulait pas attendre des années pour retrouver sa famille et son petit copain!

Elle n'eut pas le temps de penser plus, du fait que l'homme prenait la direction de la sortie et lui dit qu'elle ferait mieux de sortir avant de quitter la boutique avec un sourire désopilant affichés sur ses lèvres. Elle le suivit d'un regard désapprobateur jusqu'à ce qu'il eut disparu de son champ de vision. Elle tourna ensuite son regard sur le vendeur, qui paraissait véritablement tétanisé par la venue de l'homme. Elle le regarda avec compassion lorsqu'il se mit à ranger les objets tomber à terre avec fébrilité. Le vendeur lui ordonna de partir. Mais elle ne bougea pas d'un pouce. Tout à coup, elle s'aperçut qu'il lui avait parlé en anglais et que l'autre homme aussi avait parlé dans la même langue! Pourquoi ne s'en était-elle pas rendu compte plus tôt? Tout simplement parce qu'elle parlait anglais aussi bien que le français; après tout, elle avait été une brillante élève au collège et avait même étudié de son coté les livres ornant la bibliothèque de Maxime Duciel, son père adoptif. Elle songea alors à deux endroits possibles sur le lieu où elle se trouvait: Angleterre, ou bien Etats-Unis. Mais alors dans un lieu vraiment caché, car lorsqu'elle vivait dans l'Ancien Monde, elle n'avait jamais entendu parler de personnes utilisant des baguettes de bois pour faire des choses inconnues. Elle prit l'initiative de s'informer, pour combler ses lacunes sur ce monde.

« Avant, je voudrais vous poser quelques questions, si ça ne vous dérange pas. Où sommes-nous? En Angleterre ou bien aux Etats-Unis? Et quel est ce monde? Pourquoi êtes-vous habillés avec des robes? Et qu'est-ce que c'est que ces bâtons en bois, qui vous permettent de faire des choses rien que par la pensée? Et qui est ce "Vous savez qui" ? »

Elle pensait qu'en bombardant ce vieil homme de questions, elle le prendrait ainsi au dépourvu et cela le ferait peut être oublier de la mettre dehors. De plus, elle avait véritablement besoin de ces informations, car sinon, elle risquait de rester coincée ici à errer dans les rues et finirait alors par se faire électrocuter par des éclairs sortant d'une baguette de bois de l'un de ces individus. Elle ne voulait pas prendre le risque de sortir, et de se faire tuer et laisser pour morte, à l'insu des êtres qui comptaient le plus à son cœur, tels que Salim Condo, Edwin Til'Illan, Ellana Caldin, Akiro et pour finir, ses parents! En plus, elle tenait trop à la vie pour mourir de manière aussi bête que ça seulement parce qu'elle était perdue dans un monde étrange. Elle avait bien découvert Gwendalavir, alors pourquoi pas ce monde-ci?
Revenir en haut Aller en bas
Maître de Jeu

avatar

Nombre de messages : 157
Age : 27
Monde : Tous les mondes
Date d'inscription : 16/12/2007

MessageSujet: Re: Un endroit lugubre [ Ewilan ]   Mar 8 Juil - 12:32

Troublé, peur, désarroi total, inquiétude, ne sachant que faire à cause du retard, l'homme rengea tant bien que mal tout le dérangement qu'a comis ce Lucius Malefoy. De quel droit osait il s'en prendre à lui ? Après tout, ce n'était que les fournisseurs le problème, pas lui mais ce mangemort avait une tête fière et se moquait de la cause du problème, il voulait juste le résultat. Du coin de l'oeil, il regarda si personne ne le voyait dans cet état, ainsi que la boutique. Il fut surpris que la femme soit encore là. Il se leva, avec quelques boites dans les mains et écouta ses propos. Il était une nouvelle fois étonné. Que se passait il bon sang ? Lucius, ensuite cette femme qui ne connait rien de ce monde, comme si elle venait de naître ou qu'elle était coupée de la réalité. Ses questions étaient totalement stupide. Aux Etats Unis ou Angleterre ? La question ne se posait même pas, pour un habitant de cette région. Etait elle folle ? Sortait elle d'asile ou un problème quelconque ? Une Moldus peut être mais commen aurait elle fait pour atterir içi alors ? Tant de questions sans réponses.

Avant de répondre, il posa les quelques boites sur le comptoir, il avança vers la porte d'entrée et tourna sa pancarte. Le magasin était dorénavent fermé. Il chercha dans ses poches et ne trouva pas sa baguette magique. Il fit signe à la femme d'attendre, autant lui expliquer même si il n'était pas du tout d'humeur. Il alla derrière la boutique, laissant la femme seule pendant quelques instants. Il revint, après quelques minutes, possédant la baguette à sa main droite. Il tendit la baguette vers la porte et dit alors :

- Collaporta !!!

Aussitôt, la porte se ferma à clée, vérouillée. Plus personne ne pouvait le déranger dans ce foutoir. Il se concentra et visa, avec sa baguette tous les objets, baguettes, boites qui étaient sur le sol. Il dit alors fermement :

- Failamalle !!

Tous les objets étaient en lévitation. Ils volèrent et se rangèrent calmement dans les endroits respectifs. Après quelques secondes, le magasin était rangé, comme si rien ne s'était passé. Il rangea alors sa baguette dans sa poche et regarda la femme. Il commença son discours :

- Nous sommes en Angleterre, voyons. Nous sommes dans un monde de magie et de sorcellerie, le bien et le mal s'affrontent. Les robes permettent de reconnaître les sorciers entre eux et les bouts de bois sont des baguettes magiques. Avec elles, on peut pratiquement tout faire, y compris tuer une personne. Et "vous savez qui", est ...

Il fit de grands yeux. Il ne pouvait prononcer son nom, c'était interdit. Il était le Seigneur des Ténèbres, le maître du mal. Embarrasé, il ajouta :

- Le mal en personne.

Il avança vers la porte, ne voulant pas trop utiliser de magie devant cette personne, ouvrit la porte, et mit la pancarte que le magasin était ouvert. Il fit comme si elle n'était pas là, et se rendit derrière son comptoir, encore sous le choc de l'émotion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un endroit lugubre [ Ewilan ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un endroit lugubre [ Ewilan ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [TERMINER] Un endroit lugubre pour un changement à jamais //Feat Alec, le diable//
» [Janv.] Lieu lugubre et sollicitation des plus étranges
» Dream of Ewilan
» Le toit, super endroit pour une sièste... Ou pas. [PV May Willis] [terminé => suite à l'infirmerie]
» Un endroit pour dormir... Oh un chat ! Minou Minou !! [libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ewilharème :: Terre :: Londres :: Le Chemin de Traverse :: Allée des Embrumes :: Barjow & Beurk-
Sauter vers: